Edito

Voeux 2016 du Président de la CCEL - M. Paul Vidal

Film présenté aux voeux de la CCEL  :

Interview des élus de la CCEL en vidéo  : cliquez sur un des deux liens

https://youtu.be/kMUakE-OUMA

http://www.dailymotion.com/video/x3opxf

Mesdames, Messieurs,

C’est un plaisir pour moi de vous accueillir ici à Pusignan pour vous présenter les vœux de la Communauté de communes.

Je vous adresse, à vous-même et à vos familles, des vœux de bonheur et de réussite pour cette nouvelle année. Qu’elle vous soit clémente, qu’elle vous garde en bonne santé, et vous permette de réaliser vos ambitions et vos projets.

Il y a un peu plus de 20 ans la communauté de communes de l’est Lyonnais a été créée afin de résister à la pression du Grand Lyon devenu aujourd’hui métropole. Notre communauté de communes c’est : 40 000 habitants, 8 communes, 140 km² de superficie. Située à un carrefour stratégique de par sa situation géographique. L’aéroport de Saint-Exupéry étant sur notre territoire nous sommes au cœur d’un nœud autoroutier, ferroviaire et aérien. Es ce une force ou une faiblesse ?

Ma préoccupation, et celle de mes vice-présidents qui sont aussi vos maires, et d’accompagner ces développements à venir tout en préservant la qualité de vie de nos concitoyens. Notre objectif aujourd’hui est d’en faire une véritable communauté de communes de projet

Je vous invite maintenant à regarder une vidéo, mettant en scène mes Vice-présidents, qui nous rappelle nos compétences, notre territoire et ses enjeux. Ce film résume le sens de l’engagement de notre exécutif au sein de notre communauté de communes, notre devoir est, de se considérer individuellement et collectivement en charge du futur de notre territoire.

L’année 2015 s’est terminée comme elle l’avait commencé dans la tristesse et le désarroi des attentats de Paris.

Rester debout, « Avoir l’envie de construire » : c’est ce vœu là que je voudrais formuler pour chacune et chacun d’entre vous au début de cette année 2016.

En complément de mon propos liminaire La CCEL c’est aussi :

-  3 600 entreprises.
-  19 zones d’activités s’étendant sur 1.600 hectares (dont la plateforme aéroportuaire).
-  23 000 emplois et d’importants flux quotidiens domicile-travail (15.000 entrants sur la CCEL / 13.000 sortants).

Notre territoire est, aussi riche de la diversité de ses acteurs, qu’ils soient publics, économiques ou associatifs, et de leur volonté à contribuer ensemble au bien-être et au bien vivre de ses habitants.

Située au cœur d’un nœud de transport à l’échelle nationale et européenne, combinant accessibilité aérienne, ferroviaire et routière, sa valeur stratégique est amenée à s’accroître dans les années à venir simplement par son positionnement.

Pour nous, élus, le souci majeur est la résolution de l’équation qui consiste à trouver l’équilibre entre le développement de l’activité économique, le développement des transports collectifs, la préservation de l’agriculture, de l’environnement et le respect des populations

Vous le voyez les enjeux sont nombreux.

Mais la CCEL a mis aussi en œuvre plusieurs de ses compétences au service direct ou indirect des populations qui composent son territoire.

Vous assurer le meilleur service qu’il soit, tout en gérant au mieux nos finances, c’est-à-dire vos impôts.

Concevoir une intercommunalité, non plus simplement comme un outil de protection, de redistribution ou de prestations mais comme un lieu où se dessine l’avenir de notre territoire.

Soyez assurés de mon implication dans la vie et l’essor de notre intercommunalité. Le dynamisme d’un territoire c’est aussi, une vraie synergie entre les acteurs de ce territoire. A mes collègues Maires et leurs élus communaux, je voudrais dire que je crois très sincèrement en eux.

Je considère que chaque commune doit garder les prérogatives qui lui sont propres et les mettre en œuvre dans le strict respect de la libre administration de chaque collectivité territoriale.

Les communes restent l’échelon de proximité par excellence, l’échelon d’appartenance et de cohésion sociale, mais cela ne doit pas être incompatible avec le niveau intercommunal en charge du projet de territoire.

Il me semble important de préserver l’intégrité et l’unité de notre territoire, d’y définir un périmètre pertinent, de s’y adapter, et surtout ne pas subir d’y être des acteurs et non des spectateurs.

Je veux rappeler, devant vous, combien le Conseil communautaire et moi-même sommes attachés plus que jamais à poursuivre et renforcer les actions engagées depuis déjà plusieurs années.

L’année 2015 a été une année charnière et riche en opérations de toutes sortes. Parmi celles-ci je n’en développerai que quelques-unes.

L’adhésion de la CCEL au Pôle Métropolitain dans le cadre de la compétence à la carte du le Plaine St Exupéry. (Développer).

La poursuite d’opérations d’aménagement et de requalification de sites économiques, (première tranche d’Ever Est Parc à Genas, rénovation ZA Marches du Rhône à Saint Laurent de Mure, étude sur la faisabilité d’une extension de la zone artisanale de Jons).

L’élaboration d’un schéma de développement économique, qui traduit deux volontés principales :
-  Mettre en cohérence les projets d’aménagement et de requalification de sites dédiés à l’économie.
-  Affirmer une montée en gamme qualitative et quantitative, des actions en matière de développement économique.

L’étude de faisabilité d’une ZA à vocation agricole à Colombier Saugnieu : démarche innovante et expérimentale.

Pour pallier le désengagement de l’Etat de l’instruction des demandes d’autorisation d’urbanisme, la CCEL a mis en place un service mutualisé, qui intervient au profit de 6 communes. Il traite en moyenne 300 actes par an.

La CCEL s’est également impliquée dans les grands dossiers déterminant l’avenir de la plateforme aéroportuaire Lyon Saint Exupéry et a participé aux échanges sur l’élaboration du Schéma de Composition Générale.

Notre souhait d’être associée au processus de privatisation de la société ADL à été entendu et je remercie ceux qui ont permit qu’il en soit ainsi.

Sur son budget et afin d’aider les communes, la CCEL produit un effort important pour compenser le poids du Fond de Péréquation Intercommunal et Communal en y consacrant 2.2 millions d’euros en 2015 et une prévision de 3.4 millions en 2016.

Dans le domaine des transports, 2015 a été l’année de la fusion de nos périmètre de transports urbains avec le SYTRAL (réseau TCL).

Pour nous le bénéfice c’est traduit par :
-  Une offre unique de tarification
-  Un service spécifique en direction des personnes handicapées
-  La desserte des communes de l’ouest et de l’est par un service « à la demande de type Resago » qui certes existe mais ne remplace pas une ligne régulière.

Notons tout de même quelques points négatifs liés à ce regroupement :

L’augmentation programmée du versement transport de nos entreprises.

La suppression unilatérale de la desserte de la plateforme aéroportuaire par les lignes régulières de la CCEL privant ainsi de nombreux habitants et salariés de cette connexion. La remise en cause par le Département et le Sytral de la diminution substantielle de notre contribution.

Avec mon Vice-président en charge des transports je souhaite que nous remettions l’ouvrage sur le métier. J’ai obtenu un rendez vous avec la Présidente du SYTRAL le 15 février prochain.

Le siège, la modernisation et l’agrandissement des locaux de la Collandière est en marche désormais.

Voilà quelques exemples des actions de la communauté de communes, actions que chaque commune ne pourrait mener seule.

2016 sera marquée, par notre volonté, de construire un territoire dans le plus grand respect de nos diversités Nous verrons ainsi la finalisation et la mise en œuvre d’un plan pluriannuel d’investissement (PPI) du mandat 2016-2020 et de disposer d’une lisibilité des projets sur 5 ans.

La finalisation du PLH permettra de renforcer et diversifier le parc de logements, en adéquation avec les besoins de la population du territoire (notamment les jeunes ménages et les séniors).

La CCEL sera également un acteur majeur de la compétence Plaine Saint Exupéry dans le cadre du Pôle Métropolitain. (Développer)

J’insiste aussi sur la volonté de la CCEL de faire entendre sa voix sur les dossiers économiques et en particulier celui de la plateforme aéroportuaire Lyon Saint Exupéry :
-  Je siège désormais au conseil de surveillance de la SA. ADL en tant que censeur.
- 
-  Nous serons consultés je vous l’ai déjà dit sur le cahier des charges de la cession des parts d’ADL détenues par l’Etat
- 
-  Nous serons vigilants sur les projets d’implantations économiques au sein de la plateforme : veiller à leur compatibilité avec les ambitions du territoire.

2016 sera une année charnière dans la gestion quotidienne du domaine de voirie avec la mise en place d’outils connectés de suivi.

Le calendrier d’élaboration d’un règlement de voirie intercommunal est calé.

La démarche de mutualisation des services initiée en 2015 va se poursuivre pour permettre l’adoption d’une feuille de route dans les semaines à venir.

Comme vous le voyez, Mesdames et Messieurs, les nouveaux projets et chantiers de la CCEL sont là.

Préparer demain, c’est aussi réfléchir à long terme au devenir de notre intercommunalité.

Nous devons réfléchir à l’avenir de notre territoire en étudiant les éventuelles coopérations adaptées et non subies, avec les collectivités voisines qui en formuleraient le souhait.

Nous devons continuer à porter notre projet, concrétisé par notre charte.

- comment maintenir un équilibre entre espaces naturels et urbanisés

- comment permettre à chacun, quel que soit son âge et ses ressources de pouvoir se loger sur notre territoire.

- comment créer de l’activité dans tous les domaines en favorisant ainsi l’emploi au plus près possible de son bassin de vie

- comment valoriser, gérer ou réhabiliter, et pérenniser les espaces agricoles et naturels qui font la richesse et qui ont fait l’histoire de notre communauté.

Notre potentiel de développement est un véritable gage d‘avenir pour notre secteur avec de nombreux atouts que je suis déterminé à défendre.

Préparer aujourd’hui le territoire de demain sera possible si nous continuons à travailler main dans la main avec les collectivités territoriales, les communes de notre Communauté, le Conseil Départemental, le Conseil Régional et les services de l’Etat.

Je tiens à formuler mes remerciements à tout le personnel de la CCEL pour son implication et son soutien fort appréciés lorsqu’ils permettent à nos projets de voir le jour. J’adresse ma reconnaissance la plus sincère à celles et ceux qui participent activement, chaque jour, à la vie de notre Communauté de Communes. Sans oublier les Directions et services de nos communes.

Je voudrais remercier également tous les Vice-présidents, ainsi que l’ensemble des membres du Conseil communautaire pour le travail effectué. Je salue votre travail et votre engagement au sein de notre collectivité car je sais combien ce n’est pas toujours évident, tant les contraintes sont nombreuses et changeantes.

Les ressources des intercommunalités ne sont pas extensibles, sauf à augmenter sans mesure les prélèvements sur les ménages, il nous faut prioriser les dépenses. Je suis persuadé qu’il faut en permanence veiller à une meilleure utilisation de ces richesses où l’intérêt collectif doit primer sur l’intérêt de chacun et où chaque commune, chaque habitant, quel que soit l’endroit où il habite aura le sentiment de ne pas être abandonné et pourra bénéficier de services à la mesure des exigences légitimes de notre société, mais à la mesure aussi de ce qu’il est possible et raisonnable de faire.

Notre territoire doit créer son histoire et son identité et nous devons y travailler. Je pense sincèrement qu’il est valorisant pour chacun d’entre nous de porter un projet ambitieux, la coopération intercommunale est l’assurance vie de nos communes !

L’intercommunalité est donc une chance qu’il faut développer. Loin de briser les identités, elle les préserve en en faisant un outil cohérant et efficace

Je crois que le destin d’un territoire s’inscrit dans la durée. Nous nous efforçons d’agir dans ce sens avec la volonté constante de voir loin pour nos communes.

Dans tous ses domaines de compétences la CCEL intervient avec impartialité, ma préoccupation constante étant l’équité. Alors, faisons le vœu ensemble que cette nouvelle année soit consacrée aux échanges, aux savoir-faire partagés et à l’épanouissement de la Communauté de Communes de l’Est Lyonnais et de toutes ses composantes.

Faisons le vœu ensemble que cette année 2016 puisse renforcer le rayonnement de la CCEL en s’inscrivant dans une dimension métropolitaine, voire nationale.

Faisons le vœu ensemble que nous puissions continuer à aménager notre espace communautaire pour un développement équilibré et harmonieux de notre territoire au service de nos populations et de leur qualité de vie.

Mesdames et Messieurs je vous renouvelle tous mes vœux pour 2016.

Paul Vidal

Maire de Toussieu

  où sommes-nous ?
Actualités

05 février 2016

La CCEL vous aide à financer vos travaux

Des moyens importants ont été mobilisés par la CCEL en complément des aides de l’État. La CCEL (...)

lire la suite



28 septembre 2015

éco-mobilité : soyons acteurs !

Réunion d’information Vendredi 9 octobre 2015 8h30 - 11h00 Agence CCI Sud-Est Maison des (...)

lire la suite



23 juin 2015

Le réseau TCL : une offre performante pour tous vos trajets

Madame, Monsieur, La Communauté de Communes de l’Est Lyonnais (qui regroupe les communes de (...)

lire la suite